Le 22 mars 2016 à la mairie de Paris

Dans les coulisses de 2017

Après le succès de la journée du 22 mars 2016 à la Mairie de Paris, Les Voix de la Paix ont organisé d’autres événements, et plusieurs temps forts sont déjà au programme.

Avant-goût en avant-première !

Lors de cette journée du 22 mars, la lecture du Manifeste des Femmes pour la Paix a constitué un moment fort.

Ce manifeste a réuni par l’écriture des femmes de confession catholique (Christine Pedotti), juive (Delphine Horvilleur), musulmane (Dounia Bouzar et Fawzia Zouari), protestante (Geneviève Jacques) et bouddhiste (Marie-Stella Boussemart), mais aussi des femmes laïques (Carole Coupez, Valentine Zuber, Françoise Dumont). Ces voix de femmes ont prôné de manière particulièrement vibrante l’ouverture à l’autre, en affirmant l’apport des religions et des spiritualités comme facteurs de cohésion sociale. Il met également en valeur le rôle crucial des femmes dans la modernisation des interprétations des textes sacrés.

C’est dans le même esprit que nous vous proposons de nous rassembler, à l’occasion de la Journée internationale du droit des femmes, le 08 mars 2017, pour une manifestation en lien avec la Mairie du 5ème arrondissement de Paris, avec et autour des signataires du Manifeste. L’événement comportera, entre autres, la proclamation publique du Manifeste sur les marches du Panthéon.

En coulisses s’organise également la remise du Prix « Les Voix de la Paix », qui pour son édition 2017, se déroulera dans le cadre de l’opération « Quartier du Livre », organisée par la Mairie du 5ème arrondissement de Paris. Ce prix est décerné aux acteurs engagés dans les domaines interculturels, inter-spirituels, sociaux ou artistiques, ou encore visant à l’intégration au sein de la République. Le jury est composé de responsables d’associations reconnues dans le domaine du dialogue interculturel et interreligieux : Coexister, la Fraternité d’Abraham, Solidarité Laïque, MJLF -- Journée du livre & de la culture, Ecritures & spiritualités.

L'année dernière, l’association Le Goût de l'autre, qui organise des dîners interculturels entre Français et migrants, s'est vue récompensée du Prix « Encouragement ». Le Prix « Reconnaissance » a, quant à lui, été attribué à Christian Delorme, prêtre du diocèse de Lyon, pour son dévouement auprès des plus précaires et pour la non-violence.